Articles

ValsalvaVoici quelques manoeuvres qui vous permettront de faire l’équilibrage de vos oreilles… Elles sont toutes bonnes, mais toutes ne fonctionneront pas avec vous, car au bout du compte ce sont vos trompes d’Eustache qui décident.

Ce sont leurs formes et tailles qui auront raison de vous et de l’équilibrage de vos oreilles. Ainsi c’est à vous seul de trouver, celles ou toutes celles qui aurons le meilleur résultat.

[vc_row][vc_column][dt_gap height=”20″][vc_tour interval=”0″ style=”tab-style-one”][vc_tab title=”Valsalva” tab_id=”1383083981-1-99″][vc_column_text]La manœuvre de Valsalva est peut-être la plus facile à réalisée. Elle consiste à rétablir de force l’équilibre entre la pression extérieure (pression de l’eau) et la pression intérieure de l’oreille moyenne en insufflant de l’air par le biais des trompes d’Eustache.

Prendre sa respiration, se boucher le nez, fermer la bouche et faire monter la pression pulmonaire jusqu’à ce que les trompes d’Eustache s’ouvrent et que les tympans se rééquilibrent, produisant un petit claquement dans les oreilles.

Cette manoeuvre est relativement traumatisante pour les tissus et notamment les tympans. Il est donc recommandé d’éviter de l’effectuer de manière trop fréquente ou trop violente, surtout si on ne la maîtrise pas correctement.

À noter que l’on risque un barotraumatisme important de l’oreille si l’on pratique la manœuvre de Valsalva pendant la remontée en plongée. De plus, la légère surpression pulmonaire exercée avec cette méthode d’équilibrage peut, chez certains plongeurs, provoquer une ouverture du foramen ovale perméable. Ceci a pour conséquence que du sang encore saturé en azote retourne directement dans le système sanguin et augmente le risque d’accident de décompression.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Déglutition” tab_id=”1383083981-2-97″][vc_column_text]Cette méthode consiste à redresser légèrement la tête puis de déglutir. Mais ça ne marche pas pour tout le monde.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Souffler” tab_id=”1383084536156-2-10″][vc_column_text]Consiste à souffler dans le masque par à coups brefs et énergiques sans forcer, narines plaquées sur la jupe.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Frenzel” tab_id=”1383085195188-3-4″][vc_column_text]Pincez-vous le nez, glotte fermée par contraction des muscles du cou. Plaquer sa langue vers le haut et l’arrière du voile du palais en émettant le son « kee ».

Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai jamais réussi.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Edmonds” tab_id=”1383085291758-4-5″][vc_column_text]Avancer la mâchoire en avant tout en pratiquant une manoeuvre de Valsalva ou de Frenzel.

Il parait que ce serait plus doux que la Valsalva… Mais je ne vois pas en quoi.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”BTV” tab_id=”1383085390640-5-10″][vc_column_text]Béance Tubaire Volontaire permet de solliciter les petits muscles responsables de l’ouverture de la trompe d’Eustache, comme lors d’un bâillement. Faut connaître la technique et surtout bien s’entrainer à faire ça sous l’eau.

J’y arrive, mais jamais lors des premiers mètres de descente.[/vc_column_text][/vc_tab][vc_tab title=”Lowry” tab_id=”1383085502353-6-2″][vc_column_text]Pincez-vous le nez et soufflez doucement par le nez tout en déglutissant.

[/vc_column_text][/vc_tab][/vc_tour][dt_gap height=”20″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/4″][dt_gap height=”10″][vc_column_text]

Je ne sais pas comment vous faites, vous, pour équilibrer vos oreilles, mais n’hésitez pas à nous laisser votre méthode en commentaire.

Pour ma part, je commence par la valsalva pour les 10 à 12 premiers mètres, puis j’utilise la méthode BTV.

Afin d’être plus claire sur la méthode de valsalva, je vous laisse regarder une vidéo qui vous en expliquera d’avantage…

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”3/4″][vc_video title=”Qu’est-ce que la manœuvre de Valsalva ?” link=”http://youtu.be/2HNJigkS0Bw”][dt_gap height=”20″][/vc_column][/vc_row]

Les barotraumatismes sont les traumatismes liés à la pression comme l’indique le préfix «baro». Comme nous l’avons vu sur le cours de Mariotte, la variation des pression peut engendrer des complications avec toutes les cavités remplient d’air. En fonctions de chaque cas, nous aurons une cause, une conduite à tenir, une prévention.

Placage de masque

  • Causes : La pression externe augmentant lors de la descente, une dépression se crée à l’intérieur du masque et produit un effet de ventouse.
  • Effets : Yeux injectés de sang, saignement du nez.
  • Conduite à tenir : Compression du nez pour arrêt du saignement, Consulter un médecin ORL .
  • Préventions : Souffler dans le masque régulièrement lors de la descente .

Les oreilles

  • Causes : Trompe d’eustache bouchée.
  • Lors de la descente : déformation du tympan vers l’intérieur par augmentation de la pression extérieur.
  • Lors de la remontée : Déformation du tympan vers l’extérieur par augmentation de la pression interne de l’oreille et diminution de la pression extérieur.
  • Effets : Gêne, douleur, désorientation déchirure du tympan avec douleur vive, syncope
  • Conduites à tenir : Arrêter la descente dès la première gène. A la remonter, re-descendre et reprendre une remonter douce pour permettre à l’air de s’échapper doucement. Consulter un ORL
  • Préventions : Ne pas plongée si enrhumé. A la descente,effectuer régulièrement une équipression par Valsalva, Béance tubulaire ou Frenzel. A la remonter, s’ il y a une gène, effectuer un déglutition le nez pincé pour provoquer une dépression et ainsi l’ouverture de la trompe d’eustache.

Les Sinus

  • Causes : Orifice des sinus bouché. Dépression sur les muqueuses à la descente, surpression à la remonter.
  • Effets : Douleur frontal ou maxillaire, saignement du nez.
  • Conduites à tenir : comprimer le nez pour arrêter le saignement, Consulter un ORL.
  • Préventions : Ne pas plongée enrhumé, annuler la plongée si cela ce produit lors de la descente.

Les dents

  • Causes : Poche d’air dû à une fissure sur l’émaille ou une carie mal ou pas soignée.
  • Effets : Douleur au niveau de la racine de la dent, éclatement de la dent concernée.
  • Conduites à tenir : Remonter doucement. Consulter un dentiste.
  • Préventions : Avoir un hygiène dentaire et consulter le dentiste régulièrement.

Les poumons

  • Causes : Impossibilité d’expirer par blocage de la glotte suite à une panique ou une remonter rapide.
  • Effets : Augmentation du volume d’air par la loi de Mariotte, distension des alvéoles pulmonaire.
  • Conduites à tenir : Mettre sous oxygène, diriger vers un caisson hyperbare car risque d’accident de décompression en supplément.
  • Préventions : Expiration lors de la remontée, ne pas donner le l’air à un apnéiste.

Estomac, intestins

  • Causes : Poche de gaz dans l’estomac ou les intestins par fermentation d’aliments.
  • Effets : loi de l’augmentation du volume d’air par Mariotte.
  • Conduites à tenir : Évacuer les gaz par voie naturelle.
  • Préventions : Éviter de consommer des féculents et des boissons gazeuse.

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][fusion_text]

Qui n’a jamais connu ce problème lorsque vous plongez deux à trois fois par jour en eau chaude ? votre tympan reste toujours humide et se transforme en bouillon de culture. Du coup, après quelques jours, vous commencez à avoir mal à l’oreille et vous devez arrêter de plonger ou commencer à utiliser des médicaments ( antibiotiques ou anti-inflammatoires ).
Hors il existe une solution toute simple pour éviter ce problème : il s’agit de gouttes désinfectantes que vous pouvez faire préparer dans n’importe quelle pharmacie :il s’agit d’une solution prescrite par un médecin toute simple, très efficace et sans aucun éffets secondaires. C’est une préparation composée d’alcool, d’acide borique et de glycérol.
Mode d’emploi : avant et après chaque plongée, rincez l’oreille à l’eau douce, séchez bien et versez quelques gouttes de cette préparation dans chaque oreille.
On peut ressentir une gêne et une sensation de picotement si l’oreille est déjà infectée, si l’on ne sent rien c’est que le tympan est sain .
Evitez d’utiliser les gouttes trop régulièrement car à la longue votre tympan ne sera plus immunisé contre les microbes. L’idéal est de les utiliser lorsque vous entamez une formation ou un séjour de plongée avec une ou deux plongées par jour.

Je me suis renseigné, c’est bien en pharmacie que c’est préparé, le nom exacte : Eau oxygénée boratée
les pharmaciens connaissent les doses. 🙂

Source de l’information :
Sur le site de Anse caraïbe plongée :  http://www.anse-caraibe-plongee-guadeloupe.org/

[/fusion_text][/fusion_builder_column][fusion_builder_column type=”1_2″ last=”yes” class=”” id=””][fusion_separator style_type=”none” top_margin=”25″ bottom_margin=”” sep_color=”” icon=”” width=”” class=”” id=””/][fusion_tagline_box backgroundcolor=”” shadow=”yes” shadowopacity=”0.7″ border=”1px” bordercolor=”” highlightposition=”right” content_alignment=”center” link=”” linktarget=”_self” modal=”” button_size=”small” button_shape=”square” button_type=”flat” buttoncolor=”” button=”” title=” D’après @ACrouz” description=”” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″ class=”” id=””]L’huile d’amande douce fonctionnerait bien aussi.[/fusion_tagline_box][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Items portfolio