Articles

QCM - Epreuve de réglementation Initiateur 1

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][fusion_text]3d human with a red question mark

Il n’y a rien de plus désagréable que de suivre une conversation où l’on ne comprend que deux mots sur trois du fait de l’utilisation trop fréquente d’abréviations spécifique à un métier, un domaine ou un sport. C’est d’ailleurs parceque j’ai été moi même confronté au problème lors de mes débuts comme plongeur ; pas tellement lors des entrainements de préparation au niveau 1 car nos encadrants prenaient soin d’avoir un langage adapté, mais plutôt quand nous avons voulu suivre des discussion de plongeurs plus aguéris ; que l’idée a germée de proposer un article regroupant les abréviations et mots techniques couramment utilisés dans le monde de la plongée.

Bien sûr, on peut retrouver ici ou là, des forum ou sites avec de tels regroupements, mais dans ceux que j’ai pu trouver, aucun ne m’a parru assez “complet” (hormis celui du forum plongeur.com), dans le sens qu’il ne permettaient pas, très souvent, de se promener aisément sur les articles permettant d’approfondir le sujet.

Alors, ceci est peut-être un peu présomptueux de ma part de vouloir faire mieux, mais je le fait surtout dans le sens où je prépare le brevet d’initiateur (E1) et que tout cela m’aide à trouver les mots, le bon vocabulaire et surtout la manière d’aborder les choses.

[/fusion_text][/fusion_builder_column][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][fusion_tagline_box backgroundcolor=”” shadow=”no” shadowopacity=”0.1″ border=”1px” bordercolor=”” highlightposition=”top” content_alignment=”left” link=”http://oylhhggf.preview.infomaniak.website/dictionnaire-du-plongeur/” linktarget=”_self” modal=”” button_size=”” button_shape=”” button_type=”” buttoncolor=”” button=”Consulter le dictionnaire des plongeurs” title=”Rendez-vous directement sur la page regroupant les principaux termes utilisés par les plongeurs. Cette page est complétée et mise à jour régulièrement.” description=”” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″ class=”” id=””][/fusion_tagline_box][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Qu’est ce qu’une pression ?

Une pression est une force exercée sur une surface. La première pression que nous connaissons et que l’on subit chaque jours, c’est la pression atmosphérique résultant du poids de l’atmosphère sur la surface de la terre.

Elle est de 1 Bar au niveau de la mer et diminue quand nous sommes en altitude. La deuxième pression que nous subissons en temps que plongeur, est la pression hydrostatique ou relative et qui est dûe à la force exercée par le poids de l’eau.
Elle est de 1Kgf/cm² et équivaux à 1 Bar tout les dix mètres de profondeur.

Ces deux pressions vont se rajouter et on obtient la Pression absolus.

Donc lors de nos excursions subaquatique, nous subissons une pression : P Absolus = P Atmosphérique + P Relative

Exemple :

un plongeur étant à une profondeur de 20 mètres subit une pression : P Atmosphérique + P Relative = P Absolus 1Bar + 2 Bar = 3 Bar