[vc_row][vc_column width=”3/4″][vc_column_text css=”.vc_custom_1429823519367{padding-top: 20px !important;padding-right: 20px !important;padding-left: 20px !important;}”]

Si vous êtes accro aux produits Apple, d’une manière inconditionnelle, le mieux serait peut-être de ne pas regarder cette vidéo où Cyprien, humoriste, parodie une présentation de la toute nouvelle Apple Watch.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/4″][vc_single_image image=”4561″ border_color=”grey” img_link_large=”” img_link_target=”_self” rounded_image=”” style=”vc_box_rounded”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vcex_spacing size=”30px”][vc_video link=”https://youtu.be/mkODFbp2hjc”][/vc_column][/vc_row]

Parachute de plongée : De son bon usage

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

parachute de palierOn ne dira jamais assez qu’avant chaque plongée il est important de bien vérifier son matériel. Pas seulement à quelques minutes de se mettre à l’eau , mais aussi et surtout lorsque l’on place son matériel dans son sac ou sa valise.

Par exemple, le parachute de palier. Il est rare que ce matériel soit prêt à plonger dès son acquisition. Il est quasiment obligatoire de le vérifier dès l’achat afin de vérifier si celui-ci n’est pas déjà déchiré (car souvent les parachutes vendu très bon marché comportent certains défauts de couture ou plutôt de soudure) mais surtout si la ficelle livrée avec n’est pas simplement une plaisanterie. C’est ce point que je vais vous illustrer aujourd’hui avec le petit film que vous pourrez découvrir ci-dessous.

Afin de vous aider à mieux préparer votre parachute de palier, je vous propose avec le lien ci-dessous de consulter un ancien article qui va vous informer d’avantage sur le parachute de palier, sa raison d’être, son choix, et surtout des astuces et de son utilisation.

Un film arrivera bientôt afin de vous mettre tout ça en pratique, mais j’attend mon prochain joujou, une petite Gopro Hero3-Black Edition. Mais là c’est un autre histoire…

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″ drop_shadow=””][vcex_icon_box style=”one” icon_type=”fontawesome” icon=”fa fa-search-plus” heading=”Pour plus d’informations” icon_size=”30px” url=”http://oylhhggf.preview.infomaniak.website/utilisation-du-parachute-de-palier/” hover_animation=”grow” icon_color=”#4ba8d2″ css=”.vc_custom_1429742941123{padding-top: 10px !important;padding-right: 20px !important;padding-bottom: 10px !important;padding-left: 20px !important;}” border_radius=”5″]Consultez un article sur le choix et l’utilisation d’un parachute de palier.[/vcex_icon_box][/vc_column][vc_column width=”1/2″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/4″][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vcex_spacing size=”20px”][vc_raw_html]JTNDaWZyYW1lJTIwc3JjJTNEJTIyaHR0cCUzQSUyRiUyRnd3dy55b3V0dWJlLmNvbSUyRmVtYmVkJTJGMWU1UFc2YjhJSnMlM0ZyZWwlM0QwJTIyJTIwd2lkdGglM0QlMjI0ODAlMjIlMjBoZWlnaHQlM0QlMjIzNjAlMjIlMjBmcmFtZWJvcmRlciUzRCUyMjAlMjIlM0UlM0MlMkZpZnJhbWUlM0U=[/vc_raw_html][/vc_column][vc_column width=”1/4″][/vc_column][/vc_row]

Découvert sur iphon.fr

Voilà une extension accompagné d’un programme pour iPhone qui pourrait bien servir aux plongeurs aux oreilles délicates ou aux personnes qui se baignent très souvent (surtout dans les eaux chaudes). Les chercheurs des universités de Georgia Tech et d’Emory à Atlanta ont développé un accessoire baptisé “Remotoscope” qui serait capable de transformer l’iPhone en otoscope, c’est à dire en instrument permettant l’inspection des oreilles et le diagnostic d’éventuelles infections ([fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][fusion_highlight color=”blue”]Otite infectieuse[/fusion_highlight], etc).
Cette extension surmontée d’un spéculum viendrait se fixer au dessus de l’objectif du smartphone et grace à l’application serait capable de prendre des clichés et informations pouvant être envoyées chez son médecin. Pour l’instant les tests cliniques sont toujours en cours, mais les chercheurs espèrent avoir des résultats pour la fin d’année…

 [/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Sony a profité de la rentrée et de l’IFA 2012 afin de nous présenter un mini camescope “conçu pour l’aventure”. Il s’agit de l’Action Cam HDR-AS15 à l’objectif

 

Carl Zeiss® avec très grand angle à 170°. Un capteur CMOS Exmor R™ et à la fonction SteadyShot afin de permettre d’avoir des images HD même dans des conditions de faible luminosité (là il faudra tester). 5 modes d’enregistrement, dont le mode Full HD ou HD super ralenti à 120 images par seconde pour visionner l’action 4 fois plus lentement. Le wi-fi intégré au boitier de façon à envoyer votre réalisation sur votre smartphone ou tablette. Un port Micro USB, un terminal HDMI® de type D et des microcartes mémoires M2™ / SD. Et la possibilité d’utiliser un smartphone  pour lancer ou arrêter l’enregistrement, changer de mode, consulter vos paramètres SteadyShot, etc.
La Camera avec son boitier étanche à 60 Mètres (et oui j’avais gardé le meilleur pour la fin) devrait arriver en Octobre 2012 pour environ 300€
Des kits de fixations devraient bientôt suivre, afin de fixer cette camera sur un casque ou un guidon.

Alors cette camera sera-t-elle la Gopro HD Killer ?

Oui et non, car si elle va faire assez mal au niveau du tarif et de l’équipement. Reste à savoir si la qualité des images sera au rendez-vous, et surtout si les fixations qui seront proposées par la suite pourront faire oublier le gabarit de cette Camera. Car même si elle est petite, sa forme tout en longueur ne permettra pas de fixer cette camera sur son buste…

 

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][fusion_slider title=”Spécifications techniques”]

  Objectif / zoom

Objectif Objectif Carl Zeiss® Tessar®
Zoom étendu
Puissance de zoom (optique)
Puissance de zoom (numérique)
F 2,8
f (distance focale) (mm) 2,5 mm
f (en équivalent 35 mm) Mode film(mm) 15,3
f (en équivalent 35 mm) Mode photo (mm) 15,3
Objectif grand angle OUI

  Appareil photo

Taille Capteur Capteur rétroéclairé CMOS Exmor R™ de type 1 / 2,3 po (7,77 mm)
Nombre de pixels bruts (K) Environ 16 800 000 de pixels
Nombre de pixels effectifs (vidéos) Environ 11 900 000 de pixels
Nombre de pixels effectifs (photos) Environ 2 000 000 de pixels (16:9)
Mise au point : manuelle NON
Mise au point avec suivi NON
Sensibilité minimum (lux) 6 lux
Stabilisateur SteadyShot(stabilisation d’image) Stabilisateur électrique d’image SteadyShot™
Reconnaissance des visages NON
Détecteur automatique de sourires NON
NightShot NON
Vitesse d’obturation 1 / 30 – 1 / 10 000 (30 ips)
Balance des blancs Auto
Sélection des modes NON
Mode Auto intelligent (iAUTO) NON
Golf Shot NON
Affichage par événement NON
Obturateur lent automatique NON
Compensation du contre-jour OUI (AUTO)

    Viseur électronique / écran LCD

Type LCD NON
Ecran LCD : Taille (pouces) NON
Ecran LCD : Pixels (points) NON
Ecran tactile NON
Viseur NON

  Flash

Flash NON

  Enregistreur, lecteur

Format vidéo MPEG4-AVC / H.264
Support d’enregistrement Memory Stick Micro™ (Mark 2) / carte Micro SD / carte mémoire SDHC (Classe 4 ou plus)
Résolution vidéo 1920 × 1080 / 30 P (HQ),1280 × 720 / 30 P (STD,SLOW,SSLOW), 680 × 480 / 30 P (VGA)
Taux d’enregistrement des films (débit binaire moyen / débit variable dynamique) HQ : env. 16 Mbit/s / SSLOW : env. 24 Mbit/s / SLOW : env. 12Mbit/s / STD : env. 6 Mbit/s / VGA : env. 3 Mbit/s
Edition de playlist NON
Lecture des extraits les plus palpitants NON
Copie directe NON
Compatibilité DVDirect NON

  Enregistrement d’images fixes

Enregistrement d’images fixes OUI
Compression photo JPEG
Taille de l’image 2 mégapixels 16:9 (1920 x 1080)
Photos pendant vidéo (enregistrement vidéo/photo simultané) NON

  Audio

Système audio MPEG-4 AAC-LC 2 canaux
Microphone intégré OUI
Haut-parleur intégré Haut-parleur mono

  Prises

Prise micro Mini Jack stéréo
Prise pour casque NON
Entrée composite NON
Sortie composite NON
Entrée S-Vidéo NON
Sortie S-Vidéo NON
Entrée i.LINK (DV) NON
Sortie i.LINK (DV) NON
Entrée USB Micro-B / USB 2.0 haut débit (stockage de masse)
Sortie USB Micro-B / USB 2.0 haut débit (stockage de masse)
Câble USB intégré NON
Sortie HDMI® OUI (Micro)

  Autres

Enregistrement en mode grand angle 16:9 OUI
Géolocalisation automatique par GPS NON
Griffe porte-accessoire NON
Consommation électrique LCD (W) 1,7 W

  Accessoires fournis

Adaptateur secteur NON
Cordon d’alimentation NON
Câble composante NON
Câble AV NON
Batterie rechargeable NP-BX1
Câble USB OUI (micro)
Logiciel de montage PlayMemories Home™
Télécommande sans fil NON
Câble HDMI® NON
Boîtier étanche OUI
Fixation adhésive OUI

  Dimensions

Profondeur (mm) 82
Hauteur (mm) 47
Largeur (mm) 24,5
Poids sans cassette / batterie (g) 65
[/fusion_slider]

Je vous laisse ce lien pour découvrir un peu plus l’Action Cam HDR-AS15 de Sony.[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Canon vient de sortir le firmware 2.0.0 pour le Canon EOS 7D aujourd’hui même. Et les évolutions apportés par ce petit logciel sont assez conséquentes :

  • Le mode rafale en Raw+Jpeg passe à 17 vues
  • La sensibilité automatique permet enfin de choisir jusqu’où l’appareil sera autorisé à monter.
  • Le mode vidéo s’offre permet maintenant de régler manuellement le volume d’enregistrement du son. (A vrai dire je n’ai pas encore trouvé comment)
  • Possibilité de développer un fichier Raw directement dans l’appareil (Jpeg).
  • Et ce qui m’a réellement décidé à installer au plus vite cette version sur mon boitier, Enfin, l’EOS 7D devient, avec la version 2.0.0, compatible avec le récepteur GPS GP-E2, permettant de géo-localiser mes photos.

 

 

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][fusion_toggle title=”Cliquez sur la croix – Pour les détails sur les apports du firmware 2.0.0″]

Firmware Version 2.0.0 incorporates the following improvements, new functions, and fixes.

  1. Improves the maximum burst in continuous shooting. JPEG Large/Fine: About 94 (126) bursts *1 -> About 110 (130) bursts *2 RAW: About 15 (15) bursts *1 -> About 23 (25) bursts *2 RAW+JPEG Large/Fine: About 6 (6) bursts *1 -> About 17 (17) bursts *2 *1 The figures are based on Canon’s testing standards (ISO 100 and Standard Picture Style) using a 4 GB card. The figures in parentheses indicate the number of shots that can be taken with an Ultra DMA (UDMA) 4-GB card, based on Canon’s testing standards. *2 The figures are based on Canon’s testing standards (ISO 100 and Standard Picture Style) using an 8 GB card. The figures in parentheses indicate the number of shots that can be taken with an Ultra DMA (UDMA) 128-GB card, based on Canon’s testing standards.
  2. Supports a new accessory, GPS Receiver GP-E2.
  3. Adds an ISO Auto maximum setting.
  4. Adds an in-camera RAW processing function.
  5. Adds a Quick Control function during image playback.
  6. Adds a rating function.
  7. Adds a JPEG resize function.
  8. Adds an auto recording level manual adjustment function.
  9. Adds a function to freely set text for file names.
  10. Adds a function to make time zone settings.
  11. Increases the screen scrolling speed when magnifying images.
  12. Fixes a phenomenon where a slow shutter speed may result when an external flash is used to fire intermittent, consecutive flashes.
  13. Corrects the color space information in the Exif file for movies.

[/fusion_toggle]

 

Pour information : Mon installation s’est effectuée en moins de 5 minutes. Hormis la réinstallation de l’utilitaire Canon EOS Utility (version Mac OS X) qui demande de ne pas avoir perdu le CD livré avec l’appareil. Comme par hasard, je n’arrivais plus à mettre le main dessus, et impossible de le télécharger sur le site de Canon (il proposent uniquement les mises à jour).
Alors si vous êtes dans la même situation, je vous conseil de télécharger la dernière mise à jour de “EOS Utility” et de cliquer immédiatement sur ce lien sur Northlight images où vous trouverez comment transformer cette mise à jour en fichier d’installation sans CD. Elle est pas belle la vie 😉

 

[/fusion_builder_column][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][text_box class=”grey” title=”ATTENTION”]

D’après @clidstrom, il semblerait que cette mise à jour apporte aussi son lot de problèmes au niveau de l’émetteur sans fil WFT, mais je n’ai pas vu de confirmation. En tout cas pour l’instant d’après mes tests tout fonctionne parfaitement. A suivre…

MAJ : Il semblerait qu’il soit nécéssaire de mettre à jour aussi à jour le wireless file transmitters WFT-E5 avec le firmware de version 1.0.7
Voir l’information par le support Canon

[/text_box][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Publier ses photos sur le net, les envoyer par mail, ou les transférer sur mobile, etc. Autant de situations pénibles qu’un photographe amateur, connait bien. Mais voilà, vous le savez bien, pour diminuer le poids d’une image, il est nécessaire de choisir entre taille et qualité. Un dilemme pas toujours facile à résoudre…

Et bien voilà depuis peu une société israélienne ICVT fondée en 2009 et dirigée par son fondateur Sharon Carmel a développé un procédé de compression breveté permettant de réduire de manière significative la taille des photos JPEG sans affecter la perception de l’image originale. Les photos compressées sont au format JPEG et sont donc parfaitement compatibles avec les navigateurs et les logiciels de traitement des photos. L’application a nécessité 3 années de recherche et pas moins de 19 brevets.

Voilà un petit exemple avec le service directement accessible sur internet :

Comme vous pouvez le remarquer, cette petite image de 3Mo à pu être compressée de 2,3 fois. C’est tout de même pas mal comme résultat.
Ce service qui est directement disponible sur le site JPEGmini permet de compresser les photos une par une et même des albums si vous vous enregistrez sur le site web. Mais la société propose également l’application gratuite JPEGmini permettant de traiter 20 images par jour.
Sinon vous pouvez obtenir la version Mac débridée pour 15,99 € sur Mac App Store

En tout cas, je vous conseille de l’essayer car c’est un produit vraiment très performant, et très pratique d’utilisation. Un simple glisser/déposer suffit.

Pour information :

 

Suite à une décision de la Cour Européenne de Justice et plusieurs années de procès entre Oracle, qui accusait la société, et UsedSoft qui revendait d’occasion en ligne des licences dont des sociétés n’avaient plus besoin. La revente de logiciels achetés en ligne devient tout à fait légal.

Cependant, la Cour Européenne de Justice a décrété que cette revente n’était légale que sous certaines conditions.

Le premier propriétaire doit détruire les copies en sa possession et n’a pas le droit de revendre à l’unité des licences achetées en volume. Au-delà, les versions numériques des logiciels devront être traitées comme s’il s’agissait de ventes physiques et aucun contrat de licence ne peut en interdire le transfert à un tiers.

Bon, même si cette décision est une grande victoire pour nous consommateurs, il n’en reste pas moins qu’il me semble improbable que les éditeurs de logiciels mettent en place des procédures de transfert avant longtemps.

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][D’après un article de Macbidouille.com]

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Je ne sais pas si vous connaissez le service Web Joomeo, mais pour moi c’est le meilleur outil comme sauvegarde pour mes photos, mais aussi ce qu’il y a de mieux pour partager entre amis un répertoire pour échanger les photos, partager des commentaires, diffuser un diaporama protégé, etc, etc… Le mieux que je puisse vous conseiller c’est d’aller y faire un tour et vous rendre compte parcours même : Joomeo

Même niveau prix, c’est très correcte, et croyez moi j’en ai essayé bien d’autres (Smugmug, Flickr, Picassa, Darqroom,…)

Dernièrement en déposant quelques photos que j’avais sur mon iPad, je me disait qu’il serait bien que cette société pense à améliorer son application iOS qui ne permettait que de visualiser ses albums photos, et encore sans visualiser l’arborescence.

Et bien ce matin j’ai eu la surprise de trouver une mise à jour de cette application (v0.5) qui comprenait même plus…

  • Gestion des répertoires
  • Importer des photos
  • Mais aussi exporter
  • Modifier l’album pour le rendre privé ou public
  • Modifier le nom de l’album

Seul regret, il n’est pas possible de supprimer une photo déposée par erreur et choisir les ontacts avec qui partager. Mais peut-être n’ai je tout simplement pas trouvé la fonction…

Cela faisait un moment que Philippe et moi souhaitions changer d’ordinateur, Philippe pour un problème de clarté des informations et moi parce que mon ALADIN AIR Z commençait à donner des signes de faiblesses (Pile, lumière).
Après de longues réflexions notre choix s’est porté pour l’un comme pour l’autre sur l’ordinateur d’UWATEC, le Galiléo LUNA. Mais vu le bugdet conséquent il fallait mieux attendre le père Noël.

Et c’est ainsi, qu’un beau jour de décembre, nous avons enfin trouvé ce généreux personnage, …nous même.

Profitant des nombreux packs et rabais de cette fin d’année, nous avons passé commande, sans se douter de la surprise que nous attendait. Car dès réception et après avoir voulu transférer des informations d’un ordinateur Macbook Pro au Galiléo rien ne se passait.  Après plusieurs essais et consultations de différents forums, SURPRISE, l’interface n’est pas compatible avec Leopard et peut-être Tiger.

Car, contrairement à ce que laisse entrevoir le site d’UWATEC et certains revendeurs Scubapro, l’ordinateur Galileo ne peut absolument pas se connecter à un ordinateur Mac avec MAC OS X via l’intermédiaire d’une liaison infra rouge. Ou, tout au moins pour les Mac avec processeur Intel.

Tout ce préambule pour vous expliquer la solution que l’on a trouvé et bien sûr QUI MARCHE.
Certes cette solution est un peu couteuse mais fonctionne super bien.

Moyens techniques et logiciels nécessaires:
Ma config :

  • Galiléo LUNA
  • Interface Infrarouge SCUBAPRO pour les Galiléo
  • Mac Book Pro Version OS : MAC OS X 10.6.2
  • Parallels Desktop pour MAC 5.0
  • Windows 7 ou XP
  • SmartTRACK : 2.500
  • Diving Log : 5.0 RC ( pas obligatoire )

Avec cette config vous voilà paré pour suivre vos plongées et paramétrer votre GALILEO LUNA, bref que du bonheur.
Le principe est simple : J’ai installé sur mon OS SNOW LEOPARD, la version 5.0 de parallels Desktop ( Logiciel de Virtualisation – 79 € ). Ce logiciel m’a permis de virtualiser un PC sous WINDOWS 7 mais je pense que sous WINDOWS XP cela fonctionnera pareil.
Ensuite dans Parallels Desktop vous installez un OS WINDOWS 7 ou XP , puis SmartTRACK, Et voilà le travail . J’ai mis quelques écrans pour vous aider, n’hésiter pas à nous demander plus de renseignements.

Bon courage

 [fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”][Article de Frederic S.]

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]