Les signes de communication en plongée 3

La pratique de la plongée sous-marine nécessite la connaissance de signes spécifiques afin de pouvoir communiquer correctement. Je vous propose ici ceux communément utilisés par les plongeurs formés par la fédé FFESSM. A savoir que quelques signes peuvent être différents pour les personnes formées PADI.

La connaissance de ces signes est une base pour la sécurité des plongeurs et c’est pour cela qu’il est important de vérifier avant une plongée en binôme avec une personne que vous ne connaissez pas de vérifier que vous utilisez bien la même base de signes. Surtout ceux indiquant des informations cruciales comme mi-pression et réserve.

Les signes de communication

Les signes de communication en plongéeQuestion : ça va ?
Réponse : Ok

Mi-pression de ma bouteille

Moi

Monte

J’ai froid

Je suis essouflé

Equilibre tes oreilles

J’ai des vertiges

Non

Purge ton gilet

On se suit

ça pique

ça ne va pas !

Je suis sur la réserve (en dessous de 50 bars)

Toi

Stop

On se regroupe

Inspire

Vide ton masque
Equilibre ton masque

Venez-vers moi

Prendre cette direction

Regarde

Tenez-vous

Palme

Je n’ai plus d’air !

Montre moi ton manomètre.
Ou en le montrant “Donne ta pression”

Descend

Fin d’exercice

Rassemblez-vous

Expire

Je suis narcosé

Doucement

Gonfle ton gilet

Nous tous

Stabilise toi

De nuit

Tout va bien

ça ne va pas !

A la surface

Ok
Ou faire un cercle en mettant sa main sur sa tête de façon que le bateau puisse bien voir le signe.

ça ne va pas !

Les signes d’information

  • « OK » : c’est une question, réponse. On demande si tout va bien ou si c’est bien compris et on répond par le même signe pour le oui.
  • « Toi, moi ou lui » : Pour indiquer le plongeur concerné.
  • « montée et de descente » : Intervient, comme leur nom l’indique, lors de l’action a exécuté.
  • « Regarde »: Permet d’avertir ou attirer l’attention de son équipier.
  • « Je suis sur réserve »: Pour indiquer qu’on a atteint la pression de 50 bar. A ce moment, la palanquée mettra un terme à la plongée.
  • « Compense les oreilles »: indique au plongeur concerné (en général, un débutant) de compenser ses oreilles s’il l’a pas fait.
  • « Pression bouteille »: permet de connaître les paramètres des personnes de votre palanquée.

Les signes demandant une intervention

  • « Je ne vais pas bien »: ce signe est complété, en général, par l’indication du problème par le plongeur concerné et demande une intervention de l’équipier qui le saisi, dans un premier temps, avant d’effectuer les geste approprié.
  • « Je n’est plus d’air »: l’équipier présente immédiatement un détendeur de secours que le plongeur concerné prendra pour respirer puis assurera le lien par le maintien du gilet le temps de rejoindre le chef de palanquée ou de remonter le cas échéant.
  • « Je suis essoufflé »: A l’exécution de ce signe, l’équipier attrape le plongeur par le gilet, le calme par des gestes d’apaisement et l’accompagne jusqu’au chef de palanquée qui le prendra en charge. En fonction de la raison de l’essoufflement, la plongée sera interrompue.
  • « J’ai froid »: l’équipier assiste le plongeur pour le présenter au chef de palanquée qui le prendra en charge et qui annoncera la fin de la plongée.
  • « J’ai des vertiges »: Intervention immédiate de l’équipier, en l’attrapant par le gilet, car l’incident peut évoluer puis le diriger vers le chef de palanquée ou entamer la remontée le cas échéant.
  • « Détresse en surface »:Lors d’un incident ou accident, ce signe est à effectuer en direction du bateau pour lui indiquer la nécessité d’assistance.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.