Me contacter
Boite aux lettres jaune

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions sur un article ou des informations à me transmettre.

Bonnes Bulles et bonne journée à tous !

S'il vous plaît patienter ...
Séries d'articles : Notions techniques prépa Niveau 1

La communication n’étant pas possible par le son, un code international de signe est créé. Ce sont des signes simples qui sont partagés en deux catégories. Des signes d’information et des signes d’intervention. Ils doivent être exécutés correctement et distinctement afin de ne pas avoir une mauvaise interprétation.

Si les signes tels qu’ils sont dessinés ne vous parlent pas assez, regardez-les sous forme de vidéo…

Signe OK
Signe OK

Les signes d'information :

« OK » : c’est une question, réponse. On demande si tout va bien ou si c’est bien compris et on répond par le même signe pour le oui.

« Toi, moi ou lui » : Pour indiquer le plongeur concerné.

« montée et de descente » : Intervient, comme leur nom l’indique, lors de l’action a exécuté.

« Regarde »: Permet d’avertir ou attirer l’attention de son équipier.

« Je suis sur réserve »: Pour indiquer qu’on a atteint la pression de 50 bar. A ce moment, la palanquée mettra un terme à la plongée.

« Compense les oreilles »: indique au plongeur concerné (en général, un débutant) de compenser ses oreilles s’il l’a pas fait.

« Pression bouteille »: permet de connaître les paramètres des personnes de votre palanquée.

Les signes demandant une intervention

« Je ne vais pas bien »: ce signe est complété, en général, par l’indication du problème par le plongeur concerné et demande une intervention de l’équipier qui le saisi, dans un premier temps, avant d’effectuer les geste approprié.

« Je n’est plus d’air »: l’équipier présente immédiatement un détendeur de secours que le plongeur concerné prendra pour respirer puis assurera le lien par le maintien du gilet le temps de rejoindre le chef de palanquée ou de remonter le cas échéant.

« Je suis essoufflé »: A l’exécution de ce signe, l’équipier attrape le plongeur par le gilet, le calme par des gestes d’apaisement et l’accompagne jusqu’au chef de palanquée qui le prendra en charge. En fonction de la raison de l’essoufflement, la plongée sera interrompue.

«  J’ai froid »: l’équipier assiste le plongeur pour le présenter au chef de palanquée qui le prendra en charge et qui annoncera la fin de la plongée.

« J’ai des vertiges »: Intervention immédiate de l’équipier, en l’attrapant par le gilet, car l’incident peut évoluer puis le diriger vers le chef de palanquée ou entamer la remontée le cas échéant.

« Détresse en surface »:Lors d’un incident ou accident, ce signe est à effectuer en direction du bateau pour lui indiquer la nécessité d’assistance.

Voici les signes principaux qui vous permettrons de communiquer avec votre équipier ou palanquée.

[Article d’Orlando M.]

planche signes
signes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*